Publicité comparative, E.Leclerc récidive

Après une première offensive à coups de flans, E.Leclerc continue de surprendre, mais avec des spaghettis cette fois-ci.

J’avais déjà écris au sujet de cette campagne, ce qui m’étonne c’est que les concurrents n’ont, pour le moment, rien fait pour répondre à la provocation d’E.Leclerc.

Pour en savoir plus sur la loi et voir le fil de commentaires concernant la première publicité, vous pouvez consulter le billet dédié.

Agence: Australie
Publication: décembre 2008

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook0
4 comments on “Publicité comparative, E.Leclerc récidive
  1. il me semblait pourtant que la publicité comparative était interdite si le nom du produit était nommé et si le magasin de vente de ce produit était de même nommé.
    Peut-être me suis-je trompée…

Comments are closed.