Lives in dirt, will disappear soon

Belle campagne pour Greenpeace Pologne qui a su utiliser une technique de guérilla respectueuse, celle de l’utilisation de la poussière liée à l’activité des grandes villes comme moyen d’expression. Le dispositif avait pour but de montrer le lien entre cette activité et l’extinction des espèces représentés par les clean-tags. Un lien très justement souligné par la signature “Lives in dirt, will disappear soon”.

Agence: McCann-Erickson, Varsovie
Publication: fevrier 2009
Source:Aotw

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook0
3 comments on “Lives in dirt, will disappear soon
  1. encore une bonne utilisation de cette technique.
    mais cette ville est atrocement poussiéreuse !
    le sol du bus ou le derrière des camions 😮
    y’a de quoi se poser des questions….

  2. @Jack NUMBER : pour avoir vécu dans un pays au climat sensiblement similaire, je pense ne pas me tromper en disant que c’est à cause de la fin de l’hiver, et de la fonte de la neige (je suppose)
    Bon, dans l’absolu c’est vrai que le niveau de poussière se prête bien à l’opé 🙂

Comments are closed.