Libresse comme l’air

Il semblerait qu’une femme sur sept évite d’aller à la plage lorsqu’elle a ses ours. Pour rappeler aux vacancières qu’il est dommage de se gâcher un tel plaisir et que rien n’est impossible si une protection efficace est utilisée, Libresse (Nana) a fait parachuter sur des plages hollandaises des milliers d’échantillons gratuits. Une opé à voir dans la vidéo ci-après (en hollandais, vous trouverez un peu de traduction chez blogopub).

Le concept est assez sympa, mais j’ai tout de même un blocage vis à vis de quelques points :

  • la gestion de ces parachutes qui, s’ils ne sont pas ramassés, viendront polluer les côtes concernées. Si tant est qu’ils le soient, les gens qui se posent cette question ne sont pas censés le savoir et pourront, de ce fait, avoir une mauvaise opinion de Libresse.
  • Ce genre de produit ne fait pas partie, à mon avis, de ceux que l’on aime montrer. Les tabous ont-ils déjà disparus ? Ou suis-je à côté de la plaque ?

Je suis sûr qu’il y a d’autres soucis dans cette opé. Je ne me permettrai pas plus de critiques et vais m’arrêter sur son côté positif incarné par le concept du parachutage m’étant si cher 🙂 et permettant sans aucun doute un rayonnement de la prise de parole de Libresse bien au delà des plages dont il est question.

Agence : Jack Liberties
Publication : 1er juillet 2009
Source : Blogopub

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook0
One comment on “Libresse comme l’air
  1. Je suis d’accord sur le côté polluant de l’opé. Par contre, concernant l’aspect tabou, je vois plutôt ça comme une volonté de décloisonner le produit et de correspondre à une prise de parole de leader.

Comments are closed.