Stuff en rajoute une couche

Toujours dans le cadre de sa campagne visant à démontrer son implication dans le journalisme d’actualité, le journal Néo-zélandais Stuff divulgue une deuxième méthode de management, toujours aussi spéciale. Cette fois-ci, la punition relève du lancé de tomates effectué sur un journaliste attaché à un billboard jouant véritablement le rôle de pilori.

Potentiellement plus touchy, cette opé reste cependant bien dans la lignée de la première et laisse espérer un troisième dispositif qui, s’il est organisé, conclura je l’espère la campagne brillamment. Wait and see.

Déroulement : 18 août 2009

Source : Campaign Brief

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook0
3 comments on “Stuff en rajoute une couche
  1. Ah ça j’adore !
    Autant leur précédente opé j’avais pas accroché, autant celle-ci est énorme 🙂
    Par contre la rue a pas l’air si passante que ça. En même temps ça doit pas être aisé de trouver une rue adaptée…

  2. @Greg: : J’avoue. En même temps j’ai l’impression qu’il n’y a qu’en France où c’est difficile de faire des opé osées et originales

    @koboy: : D’accord avec toi pour la rue peu passante. Je pense que le but ici est vraiment de faire une performance filmée.

Comments are closed.