Magic car park

C’est un mal de la société. Certains s’octroient assez facilement l’autorisation d’utiliser les places de parking pour personnes à mobilité réduite, alors que ces sans-gêne n’ont aucun problème pour se déplacer.

L’attitude est bien évidemment inadmissible, et c’est pour cela qu’au Pérou, la Comision Especial de Discapacidad a fait appel à Pragma DDB pour réaliser une action que l’on peut qualifier de coup de poing.

C’est violent, intrusif, agressif. Surtout mérité. Je ne sais pas si le message est très pédagogique, mais l’opé aura au moins mis mal à l’aise des gens ne l’étant pas assez.

Agence : Pragma DDB
Déroulement : septembre 2009
Sources : This is Swordfish + Jedblogk

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook4
9 comments on “Magic car park
  1. tout simplement GE-NI-AL!!!
    il faudrait la même chose en France, avec un bon relais presse/blog la répercussion ne peut être que bénéfique. joli boulot!

  2. Ou mis mal à l’aise des gens qui le sont beaucoup trop.

    @mric : j’ose espérer qu’une telle campagne n’est pas nécessaire en France ;). Ou alors cela signifie que ce phénomène incivique (l’octroi de places réservées par des gens valide) est a ce point important pour justifier une campagne de ce type…

    Ou bien la campagne vise à diffuser par l’exemple un message plus généraliste… Cela parait terrible : au Pérou, les handicapés ne seraient tout simplement pas respectés ? Et du coup, je la trouve un peu faible.

    En France, la communication ne vise pas (plus) au respect des personnes handicapés mais à surmonter les obstacles techniques et psychologiques et à favoriser leur pleine intégration dans la vie quotidienne (travail, ville, loisirs).

  3. impressive. et oui, je crains que la même en france soit nécessaire; il y a quelques années un collectif mettait un drap sur les voitures garées sur les emplacements handicapés, pour symboliser le non-respect.

  4. @gaetan: arf, j’ai pas trouvé le dispositif dont tu parles, c’est effectivement aussi un bon moyen de rappeler aux gens ne respectant pas ces places qu’il faut le faire. J’ai juste un petit problème vis-à-vis de ce genre de dispositif, celui du Pérou inclus. Si jamais le courroux tombe sur une personne véritablement handicapée, ou si c’est une personne valide qui sort récupérer une personne non valide quelque part, c’est un peu radical comme accueil. Normalement en France il y a une petite pastille qui signale la bonne foi des conducteurs, si je ne m’abuse, donc cela ne devrait pas arriver, mais en cas d’oubli, ça la fout mal…

  5. malheureusement, peu importe le pays, il y a le meme probleme partout.
    le message est fort, certes, le scénario est bien ficelé. mais je ne pense que cela changera quelque chose dans le comportement des gens.

  6. @A.: tu trouves ça trop choquant, ou violent comme approche ? Je trouve l’angle interessant, en creusant un peu il y a moyen de faire un film mieux réalisé, et ça peut fonctionner autant que sur une autre bonne idée, sur une problématique un peu différente tout de même.

  7. Ni choquant, ni violent. Je pense que dans le paysage publicitaire d’aujourd’hui il est difficile de faire une pub qui choque vraiment! je ne serais pas capable de t’en parler d’une alors qu’il y a des dizaines qui traitent des sujets terribles comme le Sida, la famine, le paludisme. on est en quelque sorte immunisés. le souci ne vient pas du film (qui est intéressant, je le souligne encore une fois) mais de sa reception.

    Est-ce que l’autre campagne a donné des résultats positifs?

  8. @A.: dans le sens ou c’est une opé street a priori non médiatisée et qu’elle a fait minimum 600k vues sur youtube, je pense que oui ! Après, aucune idée de l’impact sur les dons…

Comments are closed.