AIDES : Graffiti

La dernière fois que j’ai posté sur Youtube une vidéo faisant la promotions de préservatifs (celle de Durex), elle a fait 2,2 millions de vues. Il y avait quelques ingrédients nécessaires pour être remarquée, notamment du sexe et de l’humour. Des ingrédients que l’on peut retrouver dans la toute dernière réalisation de TBWA Paris pour AIDES, “la première association française de lutte contre le sida” et qui ajoutés à une réal’ sympa pourraient bien en faire une recette plutôt réussie et – espérons le pour AIDES – connue du plus grand nombre.

[Update 20/01/10] Selon Åsk de Adland, la diffusion de la vidéo n’a pas été autorisée par le client.

Agence : TBWA (site), Paris
Publication : janvier 2010
Source : Coloribus

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook0
31 comments on “AIDES : Graffiti
  1. Un poil trop explicite à mon gout. Ce n’est plus évocateur mais illustratif.
    On tomberai presque dans la vulgarité. “Ho ! Je suis choqué”
    Nan, sans rire c’est assez direct comme transmission de message.
    Mais pas le même “direct” que les pub où l’on montre des personnes dévastées par le SIDA ou les pub pour la sécurité routière où on assiste à un accident. Cela dit c’est pub sont plus suggestive (par les sons, les plans rapides) sans pour autant montrer du sang qui vole et des membres qui se cassent.

    Mais sinon belle réalisation.

  2. Campagne à fort potentiel mais l’effet sera sans doute atténué car diffusé trop tot sur le Web qui présente la encore les limites de ses avantages !
    En tout cas joli créa

  3. Je n’aime pas du tout.
    Le message est amené de manière classique, on a juste une performance visuelle.
    Les ficelles sont grosses -grossières?-, aucune surprise, dés la 1ère image, le “plot” est vendu.
    Pour ces sujets, je préfère soit le message cru et choc, comme AIDES en a déjà eu; soit le point de vue inattendu et original, comme une de leurs précédentes compagnes (“live long enough to meet the one” si je me souviens bien) qui jouait sur l’idée de ne pas céder face aux mecs qui refusent le préservatif, car mieux vaut vivre assez longtemps sans prendre de risuqe pour enfin rencontrer “the one”.
    En gros, je ne trouve ces spots intéressants que s’ils sont crus ou disruptifs, ce qui n’est pas le cas ici.
    Mais peut-être cet axe d’humour Bigard trouvera-t-il des émules…

  4. Répugnant et vulgaire… une image épouvantable de la sexualité…

    Il faudra m’expliquer quel était le brief fait à l’agence pour obtenir ce résultat final !

  5. Je vais diffuser cette vidéo à mes contacts, elles est rigolote, un peu osé pour les plus jeunes mais rien de choquant, de plus le message est claire, il passe bien…c’est un très bon travail marketing

  6. @hoho: Merci de construire ta réflexion et de ne pas insulter ceux sont plus explicites. Prochaine insulte et le commentaire concerné sera modéré.

    @Jack NUMBER: c’est assez utilisé quand il est question de préservatifs pourtant. Durex, en lien dans l’article en est une preuve non ?

    @jaffar: merci pour l’info

    @Gilles: 🙂

    @Faiste: hum je ne pense pas. Avant que le grand public soit exposé il y a encore du temps. On est à 180 000 vues mais surtout aux US et au Brésil.

    @Fredouat: Je pense que c’est plus mignon que Bigard, qui est clairement un gros bourrin (je ne critique pas son humour, je qualifie). Là, c’est à mon avis teinté d’un certain poetisme qui à défaut de te plaire a un fort potentiel viral, comme le dit @Faiste

    @benoit rigaut: Pour ne pas répondre objectivement, je ne trouve pas cela vulgaire. Encore moins répugnant. Je trouve que c’est drôle et mignon, ce ne sont que des dessins finalement 🙂
    Quelles sont les raisons qui te font dire que c’est répugnant ?

  7. Je n’aime pas le rapprochement sexualité/toilettes, ni l’idée, sûrement involontaire, que ce sont les hommes qui transmettent le SIDA (ce sont les vulves qui ont peur de LA verge et pas le contraire). Enfin ce spot est exclusivement hétéro.
    Sinon c’est joliment réalisé mais le message me gêne beaucoup pour toutes les raisons que je viens de donner.

  8. @Ericc: Je suis d’accord sur l’approche très hétéro du spot, mais je pense qu’il vise le très grand public, donc il écarte probablement à tort, mais volontairement les minorités. Ça me semble logique en prenant le problème dans ce sens non ?

Comments are closed.