The Blood Café

Dans le cadre de la promotion du film Daybreakers, dans lequel presque tous les humains ont été transformés en vampires, un véritable café fût installé à Toronto. Un café remarqué par la presse notamment car ce dernier avait comme particularité de proposer des boissons à base de (faux) sang dispensées par des serveurs aux dents longues, au teint blafard et semblant relativement attirés par le contenu des poches en plastique. The Blood Café est inspiré d’une scène du film et permet d’en faire résonner l’ambiance In real life. Fun et appréciable. Les détails sont dans la suite.

On remarquera les dents de ce sympathique serveur ainsi que celles du flippant Oncle Sam…

Les journaux disponibles sur place : “China to stop all blood exports”

Le bâtiment utilisé pour la promotion – vétuste et prévu pour démolition cette année – a été loué par l’agence l’été dernier afin d’assurer le lancement de plusieurs films dont Sherlock Holmes et le dernier Harry Potter. Économie d’échelle, pas bête. D’après le National Post, le bar n’a pas connu un succès incroyable sur place, mais il a tout de même – et heureusement – l’intérêt de faire parler la presse, et ce pour deux raisons. La première est que cette opé – n’étant pas sans rappeler celle de District 9 – est clairement bien réalisée, originale et difficilement évitable (voir le visuel ci-dessus), la deuxième est qu’il y a une légère polémique qui a éclaté du fait du non respect de la législation par l’agence. Le billboard du premier étage obstrue en effet les fenêtres, ce qui – pour des raisons de sécurité – est interdit par l’Ontario Fire Code.

“The signage is illegal because it violates the fire safety provisions on the Ontario Fire Code for obstructing windows required to be unobstructed under the code.” Rami Tabello – Illegalsigns.ca (Torontoist)

L’idée du café est à mon avis très bonne, je trouve juste dommage le fait de vouloir en rajouter avec le billboard gigantesque, même si l’on doit admettre que cette partie du dispositif a dû jouer en faveur de l’ensemble de l’opé, tant en terme de validation que de visibilité lors de son déroulement.

Agence : Juxtaproductions
Publication : début janvier 2010
Sources : Nationalpost + Torontoist + Agence

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook0
2 comments on “The Blood Café
  1. @Fouapa: J’ai aussi des doutes sur le fait de la possibilité d’y pénétrer, ce qui est sûr, c’est que les acteurs n’y sont pas restés très longtemps. Impossible de retrouver l’info exacte cependant.

Comments are closed.