FNSF vs TBM

Repéré dernièrement par un lecteur de QG – merci à lui – dans le métro parisien, un discret – mais intelligent – détournement des 4×3 du Bon Marché pour le compte de la FNSF, une association luttant contre les violences faites au femmes. Les visuels ont été recouverts avec des stickers simulant la présence d’hématomes sur le visage des mannequins, et invitant les usagers à les décoller, même s’il faut noter que le call to action utilisé (“agissez”) n’était pas forcément des plus explicites. Au dos pouvait y être lu le message de la campagne. Décidément, le métro parisien est devenu une zone de guerrilla à l’activité intense ces derniers temps.

Ce qu’il y a de marrant avec ce dispositif, c’est qu’il est tellement discret – et illégal – que la FNSF m’a affirmé qu’elle n’était pas à la source de l’opé, et qu’elle ne savait pas qui pouvait l’avoir réalisée. Même son de cloche chez les ouvriers du paradis, l’agence du Bon Marché.  Alors, activistes, DA en recherche d’emploi ou autre ? Si quelqu’un veut bien se dénoncer, ça arrangerait tout le monde, moi en premier.

Déroulement : mars 2010
Sources : mail + les ouvriers + FNSF

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook16
4 comments on “FNSF vs TBM
  1. J’adore ! Simple et intelligent…du marketing alternatif qui défend une noble cause et tout ça sans en attendre ou espérer les lauriers… C’est très classe. Bravo à toi ( enfin vous !?)

  2. Excellent exemple de créativité et plutôt bonne réalisation. Je brûle d’envie de savoir qui est à l’origine de tout ça ^^ (en espérant avoir à la réponse un jour!)

  3. Je vois ça.
    Je vois (“survole” serait le terme exact) toutes ces campagnes placardées à coup de millions dans la rue.
    Et je me dis merde, ce sticker A5 discret, ridicule, bon marché (jeu de mot inside attention), me marque TELLEMENT plus.
    La puissance d’une bonne idée, c’est excitant et flippant à la fois.

Comments are closed.