Billboards et agressions fictives

Dans le but de faire prendre conscience aux habitants d’Amsterdam et Rotterdam qu’ils peuvent agir lorsque les employés des services publics – apparemment souvent victimes d’agressions – se trouvent dans une situation délicate, le ministère de la Justice a fait installer des billboards digitaux d’un genre spécial, mixant réalité et fiction.

Réalité augmentée

Les billboards retransmettaient en effet la vidéo live de ce qu’il se passait sur le lieu qu’ils dominaient, faisant notamment en sorte que les passants s’y voyaient. Parallèlement, une  scène d’agression était incrustée dans une partie de l’écran, laissant croire qu’elle se déroulait vraiment, le tout dans l’optique de confronter les passants en question à une situation proche de la réalité. Malgré le trouble que le dispositif semblait semer sur leur visage, son fonctionnement était à mon avis compris assez rapidement, permettant au billboard de servir le message de façon – me semble-t-il – optimale.

Le dispositif est pour finir habilement pensé, puisqu’il utilise les mêmes ficelles que celles de la réalité augmentée, sauf qu’il n’y dans le cas présent rien de compliqué ou de contraignant à faire de la part des personnes exposées pour pouvoir en profiter.

Agence : N=5 (site | opés)
Déroulement : avril 2010
Sources : Le publigeekaire + Aotw

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook1
2 comments on “Billboards et agressions fictives
  1. Puissant !! Vraiment efficace et très bien réalisé.
    Mais j’aimerai bien savoir ce que ça donnerai si quelqu’un se mettait à l’endroit où la scène fictive est incrustée.

Comments are closed.