The Festis Detector

Festis est une boisson aux fruits suédoise. Se voulant toujours à la pointe, la marque a lancé sa dernière campagne globale en communiquant dans un endroit souvent utilisé quand il s’agit d’expérientiel : Le cinéma. Rien d’incroyable en soit, mais lorsqu’une touche d’interaction – entre le spot et le public – y est apportée, le tout supporté par de la 3D, on arrive tout de suite à quelque chose de plus intéressant.

Festis a donc utilisé la techno star de 2010 pour interagir avec le public. Contrairement à ce qui a pu être fait plusieurs fois dans des cinémas, il ne s’agit pas ici d’une fiction qui vient se dérouler en live, mais d’une sorte de concours où la personne détectée par le dispositif comme étant “la plus Festis” gagnait des produits de la marque, apportés au même moment par une hôtesse. Immanquable.

Typiquement, c’est le genre de dispositif qui ne s’oublie pas. Rien que la 3D suffit, encore actuellement, pour se faire remarquer (qui n’a pas entendu parler de la pub Haribo lors de la sortie d’Avatar ?). Plus techniquement, au moins une question reste en suspend : la détection était-elle réelle ou prédéfinie ?

Agence : Åkestam Holst (site)
Déroulement : mars 2010
Sources : vimeo + Dagensmedia

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook0
6 comments on “The Festis Detector
  1. L’insight est assez intéressant – bien qu’un peu banal – mais par contre je ne comprend absolument pas le lien entre le “me myself and I” et la volonté d’être un “festis”.
    Finalement pour moi c’est une banale campagne d’échantillonnage soutenue par de la 3D et enrobée dans un case qui ne veut pas dire grand chose…

  2. Un peu du même avis, même si la 3D à elle toute seule suffit à créer un impact, la cohérence avec la plateforme défendue ne me saute pas aux yeux.

  3. @Pierre: Mmm échantillonnage tu as une notion de masse non ? Je trouve au contraire très intelligent le concept de faire venir une hôtesse en salle, pas pour que la marque fasse gouter son produit, une seule personne comme ça, cela ne sert à pas grand chose, mais pour le geste. Je trouve que ça donne l’image d’une marque plutôt volontaire, ce qui n’est pas mal. Et surtout, tu touches 400 personnes (et plus) avec un seul échantillon… je ne sais pas si je suis clair.
    @Fouapa: Je ne connais pas la marque – et suis assez limité en suédois 🙂 – pour savoir ce qu’est “être Fetis”. Je pensais à Fetis = Fun, du coup je me dis que ça peut coller comme accroche.

  4. Étant franco-suédois je peux vous expliquer en bref Festis.
    Dans les années 90, cette marque a lancé une saga sur le thème “jag är en festis” (i am a festis) qui a marqué toute une génération. En France on a eu le même cas avec les fameux films Orangina de Chabat. Ça a eu le exactement le même effet.
    Dans les cours d’école on entendait tous les enfants répéter “jag är en festis” parce qu’ils trouvaient ça marrant/cool.
    http://www.youtube.com/watch?v=F3YLq56o6bU
    http://www.youtube.com/watch?v=iNVAiSxxJQs

    Après cette saga, la marque n’avait plus communiquer pendant une longue période. le ton utilisé dans les années 90 ne marchait plus du tout avec la génération 2000. Les enfants qui ont grandi avec “jag är en festis” ont maintenant entre 20-25ans et sont des consommateurs à fort pouvoir d’achat. Donc Festis a tout simplement rafraîchit la mémoire de son ancienne cible, tout en incluant les petits frères et soeurs de ceux-ci.

    Le lien avec “me,myself and i” est en effet difficile à comprendre, mais on sait que les gens entre 15 et 30ans ont une vie virtuelle très importante (facebook, blogs, twitter, etc…). Ces “médias sociaux” où les utilisateurs sont au final assez égoncentriques. Donc il était assez logique de faire comme une espèce de “tirage au sort” live, pour qu’ensuite cette personne élue en parle sur sa page facebook, blog ou twitter. Il suffit juste que cette personne écrive le nom de la marque, et voilà, c’est dans le sac.

    Enfin c’est comme ça que je vois cette campagne. Et puis la 3D, c’est le gros truc du moment, donc forcément ça en jette, ajouter à ça une hôtesse qui t’apporte des boissons gratos pour profiter du film, je trouve ça assez marrant.

  5. @YaYa: Merci beaucoup pour ton commentaire Yaya, c’est super intéressant d’avoir un retour de quelqu’un qui s’y connaît sur le sujet et qui apporte une valeur ajoutée inestimable à ce qui se dit par ici !

  6. Ah, bin je viens de voir que Festis lançait un site aussi.
    Toujours sur le thème des médias sociaux et de l’égotrip “me, myself and i”.
    http://www.festisthumbstats.se/

    Un site assez marrant je trouve, qui utilise intéligemment l’outil “j’aime” de Facebook.

Comments are closed.