Marketing d’engagement

Le 16 novembre dernier, le Prince William et son amie Kate ont officiellement annoncé qu’ils se mariaient. Je ne vous raconte pas la couverture de l’évènement, vous devinerez que cela dépasse tout entendement en Angleterre. Au delà de faire frémir tout le Royaume, la nouvelle a créé une fenêtre de tir inespérée pour les communiquants opportunistes.

Pour qu’un Stunt puisse être considéré comme tel, il faut qu’il soit relayé par les médias, de préférence quand ces derniers concentrent leurs efforts sur un sujet porteur. La recette est simple : soit on s’appuie sur un évènement médiatisé prévu de longue date, soit on est excellent et on crée l’évènement, soit on a faim et on saute sauvagement sur une opportunité en espérant être le seul. Sur ce coup, ils sont beaucoup à espérer.

Entre Domino Pizza qui propose aux couples formés d’un William et d’une Kate des produits (à l’ail) gratuits s’ils viennent prendre un menu dans l’une de leurs enseignes, Paddy Power (paris) qui invite les Anglais à prédire – en plus de rembourser les parieurs s’il pleut le jour de l’union – le mois du mariage, une marque de literie qui propose un lit spécial princesse”, les festivités vont bon train. Encore, je suis plutôt sympa de ne pas vous faire l’énumération des agences de voyages et autres offices du tourisme qui font allusion au Kenya (lieu de la déclaration du Prince à sa dame) ou qui proposent des destinations pour la future lune de miel du couple (Irlande, Philippines, Angleterre, Ecosse…).

Le pire dans tout cela, c’est que la presse joue le jeu, comme le prouve par exemple The Telegraph qui distribue des liens à plus ou moins toutes les marques faisant référence au mariage (à ce sujet, QG offre Purple Cow au Prince William s’il vient commenter ce billet). Le déploiement massif d’initiatives marketing liées à l’annonce du mariage ne semble donc pas si bête, même si faire entendre sa voix dans cette cohue va vite devenir difficile autrement qu’en ayant recours à de l’achat d’espace. C’est d’ailleurs peut-être pour cette raison que la presse joue tant le jeu…

Sources : The Drum + The Guardian + The Telegraphvisuel

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook0