Qantas : Diktat

The Ashes est une série de matchs de cricket opposant l’Angleterre et l’Australie, tous les 2 ans. La manifestation existe depuis le XIX siècle, autant dire que l’évènement sportif est plutôt important et fortement suivi dans les deux pays. Comme toujours lorsqu’il s’agit d’évènements sportifs largement médiatisés, une marque plus intelligente que les autres – ou complètement à coté de la plaque – s’est faite remarquer.

Comme l’indique le visuel ci-dessus, c’est la compagnie australienne Qantas qui a assuré le spectacle sur Twitter en décrétant vouloir voir le titulaire du compte @theashes en Australie. Un geste censé permettre à l’américaine concernée de pouvoir suivre sur place des matchs de cricket qui ne concernent, soit dit en passant, pas son pays. L’ex-inconnue, qui a eu la chance – ou le malheur – d’avoir choisi @theashes comme pseudo sur Twitter il y a deux ans, a vu son compte passer de 300 à 10 000 followers en moins de 48h consécutivement au tweet de la marque. Moins de 48h. S’en est suivie une spirale que je trouve infernale, entre RT massifs, couverture presse impressionnante et plusieurs interviews…

Pour le moment @theashes – aidée par une agence de PR – a plutôt l’air de bien le prendre, puisqu’elle a indiqué à HMS “I most certainly would not object to a free trip to Australia!”, mais très honnêtement, cette gloire artificielle a tout de malsain. Une marque a-t-elle le droit d’utiliser quelqu’un de la sorte en lui proposant un simple billet d’avion en échange ? Où est-ce qu’on opt-out ?

Déroulement : 29 novembre 2010
Source : SMH

ShareEmail this to someonePin on Pinterest0Share on Reddit0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Share on Facebook1
2 comments on “Qantas : Diktat
  1. C’est vrai que le sentiment laissé par cette opé est vraiment mitigé.
    D’un côté, l’idée est assez géniale et pleine d’opportunisme, mais de l’autre, le problème d’exposition non demandée est assez complexe à maîtriser.

  2. @Jean: Si j’avais été à la place de la fille en question, je serai devenu fou, mais j’ai un avis assez spécial – pour ne pas dire radical – sur les interactions entre les individus sur le web.

Comments are closed.