Gap à l’envers avec Sprize

Gap lance dans le contexte économique que nous connaissons une initiative intéressante, sublimée par l’action marketing en faisant la promotion. Promotion, c’est justement de cela dont il est question avec le nouveau programme de fidélisation Sprize. Ce dernier permet aux clients de Gap d’acheter les produits qu’ils désirent sans attendre qu’ils subissent une potentielle réduction de prix.

Le système est simple, si dans les 45 jours suivant leur achat les prix baissent, la différence est automatiquement créditée. Un montant qui n’est naturellement pas directement crédité sur le compte bancaire des participants, mais sur leur compte Sprize, en SprizeMoney qui vous l’aurez compris, ne peut se dépenser que chez Gap.

cossette-gap-vancouver-street-marketing-1

cossette-gap-vancouver-street-marketing-2

Le stratagème semble aller dans le bon sens, la campagne est elle, remarquablement à l’envers. L’enseigne, la PLV, les mannequins, le reflet des mirroirs et d’autres éléments ont en effet été retournés dans l’un des magasins de Vancouver, celui de Robson Street. Une mise en scène véhiculant au sens propre du terme la baseline de l’opé “Shopping turned on its head”.

Inutile de dire que les voitures, le marchand de hot-dogs, et autres vélos retournés devant le magasin permettent eux aussi de créer l’événement, en street pour le coup. Awesome.

cossette-gap-vancouver-street-marketing-3

cossette-gap-vancouver-street-marketing-4

La vidéo du dispositif  (Le making of complet – en time lapse – est par ailleurs disponible ici):

Agence : Cossette
Déroulement : du 6 au 10 novembre 2009
Sources : Vancitybuzz + Marketingmag.ca + Vancouver is awesome

16 comments on “Gap à l’envers avec Sprize
  1. @Philippe DUPUIS aka WEBENTERTAINER: Je ne crois pas vraiment que ce soit de la guerrilla. A mon humble avis, c’est “juste” du street car les notions d’offensive, de bas coûts ne sont pas au rendez vous, qui plus est ça se déroule quasiment in-store. Après, vu que ces dénominations ne sont pas claires – et que l’ingéniosité est clairement présente – il peut y avoir différentes appréciations…

  2. Comme d’habitude, cette opération de street marketing délaisse le fond du message au bénéfice de la forme. L’idée créative est très bonne mais néglige une partie de la proposition consistant à déprécier la valeur de la marque GAP.

    Si les prix sont “sans dessus dessous” c’est chouette pour les consommateurs mais que restera-t-il à l’issue de cette opé? Une marque 30, 40 ou 50% moins chère qu’à l’origine.

    Une drôle de façon de “créer de la valeur”

  3. @jean: Je suis d’accord avec toi sur le principe de la dévalorisation de la marque marque si elle ne joue que sur le prix (Marlboro Friday quand tu nous tient), mais ça n’est pas le cas ici car le principe repose sur celui du discount, sauf que :

    si tu achète ton jean 100€, et que le lendemain il y a une réduc dessus, disons 20%, tu es remboursé (crédit de 20 sprizemoney), afin que tu ne te sentes pas floué et bien sûr que tu reviennes bénéficier de ton discount plus tard. La mécanique est géniale, non ?

Comments are closed.