KFC : CSR et Grilled Wings

Les partenariats public/privé, j’entends dans une stratégie de communication, est une chose qui se fait beaucoup en Amérique du nord. En général cela retient mon attention car c’est souvent – vu d’ici – un peu limite, notamment lorsque c’est fait à la manière de KFC. Justement, il est question aujourd’hui d’une campagne de la chaîne originaire du Kentucky, qui promeut sa nouvelle gamme de wings épicées Fiery Grilled Wings d’une façon assez spéciale. Afin de jouer sur le côté épicé et enflammé du produit, la marque a en effet choisi de continuer dans son élan de CSR initié avec l’élimination des nid-de-poules étasuniens en mars dernier.

kfc-colonel-sanders-fire-Brazil-stunt-1le maire de Brazil serre la main du colonel Sanders, mascotte de KFC

Un élan caractérisé par le fait de venir se substituer aux collectivités locales en difficultés pour cause de  crise et de leur offrir ce dont elles manquent. Dans le cas de cette nouvelle campagne, KFC a choisi d’offrir des détecteurs de fumée, extincteurs et autres bouches d’incendie, le tout brandé, naturellement. Les détecteurs de fumée et extincteurs bénéficieront à Indianapolis, les bouches d’incendie seront elles visibles à Brazil (Indiana).

Pour finir, KFC propose – comme lors de l’opé des nid-de-poules – la même aide à 3 autres villes, qui seront sélectionnées par la marque après dépôt de candidature.

Déroulement : janvier 2010
Sources : Adfreak + Businesswire

4 comments on “KFC : CSR et Grilled Wings
  1. C’est clair que les partenariats public/privé dans la pub sont toujours un peu borderline, voir carrément malvenus.
    Ça choque sans doute encore plus en France qu’aux US. Disons qu’ici nous faisons ça avec plus de finesse (exemple : la campagne pour la grippe A, qui a du remplir nos amis les labos de bonheur). Le résultat est le même donc, et même peut-être plus dangereux.
    Pour en revenir à la campagne KFC, elle a au moins l’intérêt d’avoir un super concept créatif.

  2. Personnellement je pense que KFC aurait dû aller beaucoup plus loin en offrant des poêles brandés pour que les SDF aient chaud. Non mais sans blague…

  3. @Jean: En france c’est pas la même chose effectivement, mais je trouve que la comparaison avec la grippe A relève plus de ton opinion sur la gestion du problème que sur un concept du même genre que celui de KFC. KFC communique en “doublant” les collectivités, alors que dans ton exemple les labos ne font que profiter d’une décision de l’État. Bref, pour moi le résultat est différent car c’est KFC qui mène la danse et surtout qui met la main à la poche, même si c’est naturellement dans le but final de vendre (on parle de pub ici quand même 🙂 ) on a là un bel exemple de main invisible : intérêt personnel qui améliore l’intérêt commun, car au final les extincteurs et autres bouches à incendie existent bel et bien et serviront au besoin. J’ai peut-être une vison un peu trop douce du concept, je l’admet !

    @Greg: Mmm, pourquoi pas ! c’est bien dans leur démarche même si je comprends ton avis. Je partage cette défiance mais il faut aussi avouer que c’est bien amené par KFC…

  4. Superbe comme action, mais c’est pas très crédible, une personne avec un minimum de bon sens remarque que c’est de la démagogie et de la manipulation.
    Mais bon pour redorer une image de marque!!!

Comments are closed.