Houston, We’ve Got a Problem

Dans la série des envahisseurs géants, après King Kong, c’est au tour de fourmis de grande taille d’attirer le feu des projecteurs. Au croisement de deux tendances assez lourdes, le beamvertising et la 3D, cette opé vient rejoindre le nombre croissant des projections commerciales en 3D sur des façades d’immeubles (Récemment : BMW).

Projeter des images, aussi belles soient-elles nécessite cependant quelques ingrédients pour que cela ait un impact. L’un des premiers est naturellement le fait d’avoir un public, et autant dire que réunir près de 5 000 personnes avec comme motif “venez voir notre projection surprise faisant la promotion d’un insecticide” n’est pas forcément chose aisée. Pour contourner cet obstacle, l’agence Marcus Thomas pour son client Black Flag s’est greffée à un match de Baseball se tenant au Minute Maid Park, à Houston. Juste après ce dernier, lorsque les lumières furent éteintes pour un feu d’artifice, et dans un style très télévisuel, la projection fût lancée. Impossible de la rater à moins d’avoir déjà quitté le stade. Bien joué.

Le show de 90 secondes fût joué une fois, laissant place au feu d’artifice pour ensuite revenir pendant 3 heures.

Note : la vidéo de l’article a probablement été réalisée après coup.

Agence : Marcus Thomas, Cleveland (site)
Déroulement : 4 juin 2010
Sources : Adfreak +Youtube + Culture map

5 comments on “Houston, We’ve Got a Problem
  1. J’avais vu passer la vidéo, et je rejoins Gaetan, j’avais trouvé ça très moyen graphiquement. Une bonne idée mal exécutée, surtout quand on voit ce qu’il est possible de faire en vidéoprojection.

  2. pas mal… mais qu’est-ce qui est passé par la tête du vidéaste de laisser le son de la video ?? quel intérêt ? il n’y a aucun musique, pas d’événement sonore, rien… par contre filmer juste à côté du groupe électrogène et laisser ce son, c’est vraiment complétement débile !!!

Comments are closed.